Mode Sstv

17404451radio05-gif-1.gif 

Principe de base de la SSTV


La SSTV ou télévision à balayage lent (Slow Scan Television) permet de transmettre des images fixes en couleurs avec un équipement prévu pour transmettre en phonie, donc sur une largeur de bande très réduite (<3kHz). Chaque point coloré de l'image est transformé en un signal audible de fréquence dépendant de la luminosité (noir=1500Hz et Blanc=2300Hz) et de la couleur à transmettre. Les tops de synchronisation sont émis à 1200Hz. La télévision d'amateur (ATV) à balayage "rapide" (Fast scan TV) se pratique sur les bandes UHF et SHF avec une bande passante de l'ordre de 5 MHz. Autrefois, les quelques amateurs qui transmettaient des images (schéma, photos monochromes) utilisaient le principe mécanique de la bélinographie. La SSTV, expérimentée fin des années 50, fut d'abord monochrome ; l'image était filmée à l'aide d'une caméra, transmise en 8 secondes et s'affichait à la réception sur un écran très rémanent semblable à celui d'un oscilloscope. Avec l'avènement de la microinformatique le scanner a remplacé la caméra et l'image, stockée dans un fichier, est affichée à l'écran. Même la partie interface émission/réception est extrèmement simplifiée depuis que les cartes-son des ordinateurs sont mises à contribution.



Equipement nécessaire


Pour débuter en faisant de l'écoute (si l'on peut dire) il suffit d'avoir : - un récepteur décamétrique stable recevant la BLU ou à défaut un récepteur VHF recevant la FM (mais le trafic SSTV est plus rare dans certaines régions). - un PC sous DOS équipé d'un 486 au minimum avec écran couleur. - une petite interface universelle construite autour d'un ampli opérationnel (Hamcom). - un programme SSTV tournant sous DOS (par ex. : GSHPC) Un meilleur équipement se composerait de : - un transceiver décamétrique BLU - un PC avec carte-son équipé d'un Pentium et fonctionnant sous Linux ou Win 98. - un logiciel SSTV utilisant la carte son. Les connexions (câbles) sont faciles à réaliser et l'utilisation du logiciel ne demande pas de connaissances particulières. Il existe des systèmes intégrés, sorte d'interface à raccorder sur l'ordinateur (externe ou carte interne) qui associé au logiciel adéquat sont spécialisés pour le trafic en SSTV : Robot (Robot Co), Pasokon (WB2OSZ), Tasco, Handbuch SC2 (Wraase), Viewport (KA2PYK)...



Les logiciels


Ils sont nombreux et possèdent tous des qualités et des défauts. Trois critères de choixsont essentiels : - Le système d'exploitation (DOS, Win 95/98, Linux) - Interfaçage entre ordinateur et station (interface, décodeur/système intégré, carte-son) - Prix (freeware, shareware) En voici une petite liste non exhaustive que l'on pourra télécharger à partir des sites Internet consacrés à la SSTV ou au téléchargement de programmes OM (voir http://f5zv.pagesperso-orange.fr/RADIO/RM/RM.html) :
EZSSTV (easy SSTV) GSHPC (DL4SAW) - DOS - shareware. FTV PROSKAN (KA1LPA) SSTVBL W95SSTV (N7CXI et VE3EC) - W95 + carte-son - shareware Chromapix Roy1 (IK8BZA) - W95 + interface ext. MMSSTV QSSTV - Linux - JVComm32 WinPix32 (K0HEO) - carte son MSCAN (PA3GPY) - Fax, SSTV... JVFAX (DK8JV) - Fax, SSTV...



Les images


Elles sont créées au format TGA, JPG, PCX, TIF, GIF, CMP, PNG, WPG ou BMP (suivant le cas) à l'aide d'un logiciel de dessin ou de retouche photo. L'image de fond peut être une photo scannée complétée de quelques mots d'information : - Indicatif (obligatoire) - QTH et prénom de l'opérateur - report RSV. Pour rester conformes à la réglementation les images transmises doivent concerner notre activité (mires, schéma, croquis, photo d'appareils, de composants, de parties de montages) ou du moins représenter des sujets très neutres (paysage, fleur). Préférer les images contrastées, utiliser des caractères assez gros. La SSTV est sans doute le domaine unique de la radio d'amateur où le sens artistique des OM peut s'épanouir.



Le report en SSTV


Le report permet d'exprimer la lisibilité (R de 1 à 5), la force (S de 1 à 9) et la qualité de l'image (V de 1 à 5). Le R et le S ont un sens similaire à celui du RS utilisé en phonie ou RST (télégraphie). Voir http://f5zv.pagesperso-orange.fr/RADIO/RM/RM18/RM18B02.HTM. Qualité de l'image : - 1 : fort QRM ou déformations. Les textes ne sont pas lisibles. - 2 : image très brouillée. Indicatif à peine lisible. - 3 : image de qualité moyenne. - 4 : belle image peu déformée, très peu de parasites. - 5 : Image excellente. RSV=595 correspond à une image reçue parfaitement ; RSV=353 à une image médiocre.



Les fréquences privilégiées pour la SSTV


Bien que la SSTV soit admise sur toutes les sous-bandes phonie, les amateurs de SSTV se rencontrent principalement aux alentours des fréquences suivantes : 80 m : 3,720 - 3,740 (LSB) 40 m : 7,033-7,040 (LSB) 20 m : 14,233 (14,225-14,235 - USB) 17 m : 18,160 (USB) 15 m : 21,335-21,345 (USB) 10 m : 28,675-28,700 (USB) 6 m : 50,300 (USB) 2 m : 144,500 - 144,525 (FM) 70 cm : 433,700 - 433,925
Les cibistes utilisent 27,700 MHz


 

Les protocoles


Un protocole est un ensemble de règles. La transmission d'une image doit s'effectuer suivant des règles précises communes à la station émettrice et à la station réceptrice (système de codage, nombre de lignes, vitesse...). Les pricipales familles de protocoles sont : - Martin (G3OQD) très utilisé en Europe. Ex : M1... - Wraase (DL2RZ). - Robot (Robot Co) utilisé par les stations JA - AVT (AA7AS) idem. - Scottie (GM3BSC) très utilisé par les OM d'Amérique du Nord. Ex : S1, S2 Un format d'image fréquemment utilisé est le 240x320.



Procédure de trafic



Recevoir une image - Régler le récepteur aux alentours d'une des fréquences listées ci-dessus et chercher (à l'oreille) une émission SSTV. - Se servir de l'indicateur d'accord du logiciel (affichage du spectre) et de l'aspect de la portion d'image reçue pour se caler avec précision en fréquence. En BLU la luminosité de l'image reçue dépend beaucoup du calage en fréquence, d'où l'intérêt de commencer par trafiquer en FM sur THF. - En cas de problème de synchronisation l'image s'incline vers la droite ou vers la gauche. La plupart des logiciels permettent de compenser ce défaut par une fonction spéciale. Appel général - Lancer le logiciel de SSTV et charger une image comportant un texte du genre "CQ CQ de F8XXX", sélectionner le mode Martin M1 (un des plus courants en Europe) - Caler l'émetteur sur la fréquence d'appel habituelle ou choisir une fréquence libre dans la portion de bande souhaitée (voir plus haut). Ecouter la fréquence choisie pendant au moins une minute avant de demander si la fréquence est libre. - Régler l'émetteur (en BLU, réduire la puissance pour ne pas surcharger l'étage de puissance) - Passer en émission. La transmission dure quelques minutes. En QSO Après échange d'images il n'est pas rare que les membres du QSO (qui comporte fréquemment plus que deux OM) commentent en phonie les images reçues. En plus du report on peut aussi retransmettre son image réduite au correspondant sous la forme d'une vignette incrustée dans l'image émise.



Concours SSTV



Les concours SSTV sont encore rares. - mars DARC SSTV-Contest. - RS(T) + n - mai Danish SSTV contest -


 

 
 
 

yagi.gifmike1.gif
 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. hureljeanluc (site web) 21/02/2011

bonjour excellent QRO 73/51 PARFAIT AUCUN QSB 14LM202

2. Widen 19/01/2012

Hi, the information is so wonderful, I am interested in it. I will pay attention to your articles.louis vuitton stephen sprouse

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×